Grégoire Willerval

Étudiant en 3ème année à ESMOD Paris
Spécialisation Homme

http://www.esmod.com/sites/default/files/gregoire_w_ok.jpg

Quel a été ton parcours avant d’intégrer ESMOD ? As-tu toujours eu en tête de travailler dans la mode ?

 
Je suis rentré directement après un Bac ES !
Franchement, je ne me suis vraiment intéressé à la mode qu'en rentrant à ESMOD.
Tout petit, je voulais être designer auto ! Toute mon enfance j'ai  dessiné des voitures et c'est au lycée que je me suis intéressé aux vêtements de sport. A partir de ce moment, j'ai commencé à dessiner des vêtements. Mais je ne m’intéressais qu'aux marques qui gravitent autour du skate, du surf, du snow et des sports collectifs en général. Avec une attention plus particulière au Hand puisque je le pratiquais en Pré-nationale.
 

Comment s’est monté le projet de ta marque ECLORT ?

 
Je trouvais que les vêtements pour les équipes de sports n’étaient pas très personnalisés par les équipementiers. Pour les clubs, souvent, les marques ne changent que les couleurs et le logo et ça s’arrête là ! Cette constatation m’a donné l'idée de créer une marque de vêtements de sport.
Puis, mon club de hand, m’a donné la possibilité de dessiner le nouveau maillot du club. Je n'étais encore qu'au lycée ; on me faisait confiance et ma proposition a été acceptée ! Aujourd’hui encore, le club porte toujours ce même maillot.  Ça a été le déclic !
Je me suis dit que j'avais peut être ma chance et qu'il fallait se lancer. Ça a aussi conforté mon envie de rentrer à ESMOD.
 
J'ai créé officiellement ma marque, au moment où j'ai passé le bac mais, par la suite,  avec la charge de travail d'ESMOD, j'ai mis ce projet de côté. Par contre, mes deux premières années d’études m'ont données les moyens de bien y réfléchir.  Cette année, j’ai commencé par une petite collection de chaussettes "made in France" qui est tout droit inspirée de ma collection Homme « Bleu, Blanc, Rouge » de fin d'étude.
 

Peux-tu nous expliquer son concept ?

 
Le concept de la marque est basé sur les vêtements pour les clubs de sport. Mais, avec la formation mode que j'ai reçue, je veux maintenant créer une marque de mode et de sport.
Il y a, tout d’abord, une vraie partie collection Sportswear mettable tous les jours ; collection disponible pour les particuliers sur le site internet Eclort.com. Et, une partie équipementier, pour satisfaire les clubs de sports collectifs, les associations, les teams de sport comme le skate. 
Au niveau des valeurs de la marque, dans un premier temps, c'est le Made in France avec une abondance de couleurs qui seront affichées. J’ai constaté que les marques de luxe ou de sportswear restaient très attachées au noir et blanc. Ensuite, je développerai le plus possible des vêtements avec une empreinte carbone faible. 
 

Bientôt diplômé, que retiens-tu de ton parcours à ESMOD ? En quoi la formation t’a-t-elle été utile pour la création de ta marque ?

 
Je suis arrivé à Esmod en me demandant si l'école allait me correspondre, si ce n'était pas trop "mode" pour moi !
En fait, je me suis pris au jeu ! 
Au début, je pensais que ça allait être un problème et à l’inverse ça s'est avéré être ma plus grande force ! 
Maintenant, Esmod est une deuxième famille ! Je me sens bien dans l'école. Au départ ça paraît immense et impersonnel et maintenant, j’ai l’impression de connaître pratiquement tout le monde. L'école est bienveillante.
En 1ère année, les profs m’ont mis en confiance, m'ont compris et m'ont donné l’envie et les moyens d'aller encore plus loin. J’ai vraiment apprécié !
J’ai choisi Esmod car je voulais en savoir plus sur le modélisme et me sentir mieux armé pour de nouvelles aventures,  pour ma marque. J’ai pu murir mon projet tout en accédant à des formations sur différents logiciels, en participant à des conférences, des partenariats et en développant une vraie démarche de travail qui correspond au monde de la mode.
 

Comment es-tu parvenu à concilier ta vie d’étudiant et ta vie d’entrepreneur ?

 
Franchement je pensais que ça aurait été deux fois plus simple. Mais Esmod est une école exigeante et le travail manuel prend du temps et ce temps est incompressible (ce n’est pas comme une leçon de maths que l'on peut lire en diagonale^^). Sinon, plus sérieusement, les deux premières années je n'avais pas assez de temps et le seul projet que j'ai mené pour un club de sport n'a finalement pas abouti.
En deuxième année, j'ai lancé un blog (bananastreetblog) avec une autre étudiante d'Esmod. Et, cette année, j'ai décidé de repartir de plus belle en produisant quelques accessoires et vêtements pour le jury de fin d'année ; en plus de ma collection de fin d'étude. Pour l'instant, c’est une petite collection de chaussettes que je propose. En avril, avec une deuxième année que j'ai prise en stage, on va lancer des t-shirts et quelques surprises pour Juin, si on a le temps.
 

Comment vois-tu l’après ESMOD ? Des envies, des projets ?

 
L'après Esmod va dépendre pas mal des contacts que je me suis fait lors du Festival International des Jeunes Créateurs de Dinan pour lequel j'ai été sélectionné. Un gala, un showroom et un défilé qui ont donné une belle visibilité à ma marque, même si je n'ai pas gagné le grand prix.
Mon stage va également être une étape importante! J'aimerais travailler pour une grande marque de sport pour parfaire certaines de mes connaissances au contact de professionnels.
Mon objectif serait vraiment de pouvoir me donner à 100% pour ma marque et réaliser une vraie collection en collab' avec des Street-artistes.
 

Es-tu confiant dans le marché de la mode actuel ?

 
Au vu de ce que l'on entend, pas forcément ! Après je ne me pose pas trop de questions et je fais au mieux. Comme on dit : "Qui ne tente rien, n'a rien !" donc je tente ! On verra dans quelques années où j'en suis ! ;-) 
 

Un petit mot de ton univers, tes inspirations, tes passions…

 
Je pense que vous l'aurez compris, mon univers tourne autour du monde du sport, mais pas uniquement ! Je m’inspire énormément des artistes plus que des créateurs de mode. J'ai le sentiment que regarder le travail des créateurs c’est prendre le risque de copier. Alors que, si tu t'inspires d'un autre monde, l'angle est totalement différent et ton imagination est d’autant plus stimulée ! 
Je ne nommerai pas tous les artistes que j'aime, que je suis sur les réseaux sociaux et qui m’inspirent. Je préciserai juste qu’ils sont en majorité streetartistes et graffeurs. Vous pourrez les trouver sur banastreetblog.
Après, j'adore le style vestimentaire "californien", les road trip, le surf, le skate ce sont des styles de vie qui me nourrissent.
J'adore aussi l'histoire des arts et tout ce qui touche à la religion chrétienne. L’architecture, les peintures, les vitraux, ... c'est tellement fou la qualité de travail que l’on découvre dans les églises (et en plus l'entrée est gratuite). Dès que je visite un lieu, j'essaie de voir s’il n’y a pas une église à proximité, un musée ou une galerie. Il y a tellement de choses étonnantes à découvrir et sur lesquelles on peut rebondir !

Retrouvez ECLORT sur Facebook
Site officiel : www.eclort.com
http://www.esmod.com/sites/default/files/12771582_10208921086527361_5281212212305221717_o.jpg

http://www.esmod.com/sites/default/files/12792331_10208921085807343_3820100114518864372_o.jpg

Haut de page

Haut de page