Interview d' Ana Li MRAOVITCH

Ana Li MRAOVITCH – ISEM Paris - Promo 2009
 

Qu’est-ce qui t’a amenée à intégrer l’ISEM ? As-tu toujours voulu travailler dans la mode ?

Lorsque j’étais enfant et que ma mère achetait des magazines de mode, je m’empressais de les prendre pour découper les images qui m’inspiraient et en faire des collages. A partir des séries mode, je faisais des classeurs de mannequins pour suivre leur évolution. Alors oui, je pense que j’ai toujours voulu travailler dans la mode!
Avant d’intégrer l’ISEM j’ai fait ESMOD stylisme et modélisme en cours du soir. A cette époque je ne savais pas encore tout à fait vers quelle branche m’orienter. A la fin de l’année, une de mes profs m’a conseillée l’ISEM qui semblait m’être plus appropriée. J’étais visiblement plus intellectuelle que manuelle!

 
Comment se sont passées tes années ISEM : Quel genre d’élève étais-tu ? Quels sont tes meilleurs (ou pires) souvenirs ?

Mes années ISEM sont passées trop rapidement! Je pense que j’étais une élève sérieuse mais dissipée par moment! Je faisais partie d’un petit groupe de 6 filles dans la classe avec lesquelles je riais énormément! On faisait tous nos travaux ensemble, nous étions très solidaires…ces années sont donc passées dans la douceur grâce à mes amies que je vois toujours!

 

Quels sont les points forts de l’ISEM selon toi ?

Les points forts de l’ISEM sont tout d’abord le sérieux et la disponibilité des professeurs, l’apprentissage élargi des différents secteurs de la mode qui nous permettent une bonne compréhension du milieu.
UN autre point fort : les semaines mode pendant lesquels nous avons la chance de rencontrer des professionnels de différentes branches de la mode. Je pense qu’il est important que les étudiants se rendent compte de la réalité du métier qui n’est pas toujours facile.

 
 Tu es fraîchement sortie de l’ISEM, que fais-tu maintenant ?

Aujourd’hui je suis styliste et assistante de la Rédactrice en Chef Mode du magazine Grazia
 
 
 

Haut de page

Haut de page