VAE - Directeur / Directrice de Développement International Marketing & Commerciale Mode & Luxe

1) Conditions de recevabilité de la demande des candidats

 
La Validation des Acquis de l’Expérience – V.A.E. – est la possibilité d’obtenir un diplôme inscrit au Répertoire National de la Certification Professionnelle (RNCP).
 
Les conditions requises sont :
Toute personne, engagée dans la vie active, quels que soient son âge (16 ans ou plus), son statut et son niveau de formation, est concernée par la VAE.
Ainsi, tous les salariés, quel que soit leur type de contrat et la taille de l’entreprise dans laquelle ils travaillent, peuvent engager une démarche de VAE.
 
La seule condition pour faire valider les acquis de son expérience, est de justifier d’au moins trois ans d’expérience professionnelle salariée, non salariée, bénévole ou volontaire, en relation directe avec la certification visée.
 
Remarque : le candidat ne peut déposer qu’une seule demande, pendant la même année civile, pour le même diplôme et trois demandes maximum pendant la même année civile, pour des titres ou diplômes différents.
    
 

2) Description de la procédure de VAE

Phase 1 : Dépôt d’un dossier de recevabilité (livret 1).
Après que la faisabilité de votre dossier ait été étudiée, l’ISEM remet un livret de recevabilité au candidat (Livret 1), document support, qui permettra la vérification des conditions administratives requises et le lien direct entre l’expérience du candidat et le référentiel du diplôme.
Le Livret 1 retrace les points suivants :

  • Le parcours professionnel du candidat et les activités qu’il a exercées
  • Le parcours de formation du candidat
  • Les justificatifs (bulletins de salaire, contrat de travail…) du candidat

 
Phase 2 : Elaboration du livret 2.
Après notification de recevabilité positive reçut par le candidat qui reconnait son aptitude à valider ses acquis, il peut passer à l’étape suivante : la constitution du livret 2. Il s’agit du dossier via lequel le candidat prouvera avoir acquis les compétences exigées par le référentiel du diplôme. Ce livret 2 sera remis par l’ISEM et accompagnera la notification de recevabilité.
La démarche consiste à rassembler différents modes de preuves destinées à décrire et démontrer l'expérience acquise dans la vie professionnelle et personnelle et son lien direct avec le contenu du titre ou diplôme visé. Ce travail s’effectue en deux temps et à partir du livret 2 transmise par l’ISEM.
Le livret 2 comporte ainsi :

  • L’analyse des situations de travail significatives du niveau de développement des acquis par rapport à la certification visée.
  • L’argumentation sur les apprentissages effectués en situation de travail (professionnel ou non) qui ont permis de construire les compétences, les aptitudes et des connaissances d’une autre façon que par la formation.

 
A noter :
Le candidat peut bénéficier d’un accompagnement (facultatif) par un organisme de son choix.
Il s’agit d’une aide méthodologique, avec un conseiller ayant pour objectif de soutenir la présentation et l’explicitation du livret 2, d’aider le candidat à cibler et formaliser ses arguments.
L’accompagnement alterne généralement des entretiens individuels, des phases de travail collectives et personnelles.
   

 

3) Le jury

 
Le président du jury présente au candidat les membres qui composent ce jury et lui explique le déroulement de l’entretien qui se fera en deux temps :

  • la présentation orale du candidat.
  • l’échange avec le jury.

 
Le candidat expose alors sa demande de VAE. Il peut utiliser, un ou plusieurs supports (PowerPoint, outils multimédia,…) ou faire état de tous les travaux susceptibles d’étayer sa présentation, si le jury a préalablement donné son accord.
Les membres du jury le questionnent ensuite, sur la base de son dossier VAE et de son exposé oral.
 
L’entretien a surtout pour but de faire préciser par le candidat certains aspects de son dossier et d’en approfondir l’analyse. Il ne s’agit en aucun cas d’un contrôle de connaissances ou d’un entretien de recrutement.
 
Suite à l’entretien avec le candidat, le jury délibère à partir des éléments présentés dans le dossier et issus de l’entretien. Ils vont permettre la confrontation et l’échange de points de vue entre les membres du jury.
 
L’évaluation : 
Les évaluateurs ont pour mission de mesurer les compétences développées en lien avec les attendus du titre « responsable de stratégie commerciale et communication des entreprises de mode ».
 
Le jury dispose d’une latitude manifeste, encadrée toutefois par quelques principes fondamentaux:

  • valider des acquis et non les emplois occupés. Derrière une même désignation de poste, peuvent se cacher des réalités différentes : le jury s’attache donc aux faits et non aux libellés d’emploi. Par souci d’équité pédagogique, tout jugement de valeur sera écarté.
  • considérer la démarche du candidat dans une dynamique de professionnalisation. Le candidat est évalué à un instant T de sa trajectoire professionnelle.
  • dépasser une étude du dossier « unité d’enseignement par unité d’enseignement », pour adopter une approche globale du potentiel du candidat (ses acquis fondamentaux et transversaux).

 

4) En cas de validation partielle

Préconisations que donnera le jury pour des contrôles complémentaires 
 
Le candidat a la possibilité de représenter un dossier de validation des compétences manquantes au jury dans un délai maximum de 5 ans à compter de la date de notification de la décision du jury.
Au-delà, la procédure complète devra être renouvelée.
 
Le candidat peut acquérir et valider les compétences qui lui font défaut soit en suivant une formation complémentaire, soit au cours d’une mise en situation confirmée dans le cadre de son activité.

>> Télécharger le Livret 1 <<
 

Haut de page

Haut de page